Université Bretagne Sud

Université entreprenante et engagée, l’UBS développe 4 grandes priorités : Mer & littoraux, Industrie du futur, Environnement, santé & handicap, Cyber & Intelligence des données. A taille humaine, l'Université Bretagne Sud compte 3 campus : Lorient, Vannes et Pontivy et s’appuie sur la compétence de ses 987 personnels dont 500 enseignants et enseignants-chercheurs pour former chaque année 10 800 étudiants.

As a enterprising and committed university, Univerity of South-Brittany is developing 4 main priorities: Sea & coastlines, Industry of the future, Environment, health & disability, Cyber & Data Intelligence. On a human scale, the University of South Brittany has 3 campuses: Lorient, Vannes and Pontivy and relies on the competence of its 987 staff members including 500 teachers and teacher-researchers to train 10,800 students each year.

Présentation

Une université plurielle : 3 Facultés, 2 IUT et 1 École d’ingénieurs
Unique université publique en Morbihan, elle est la seule à offrir, un éventail aussi étendu de programmes d'études, allant du B.U.T. au doctorat, en passant par le diplôme d’ingénieur. L'Université Bretagne Sud doit sa croissance et son rayonnement à une tradition d'innovation et de proximité avec ses partenaires qui ne cesse d'animer son action.

Elle compte 3 Facultés : la Faculté Droit, Sciences Économiques & Gestion à Vannes, la Faculté Lettres, Langues, Sciences Humaines & Sociales à Lorient et la Faculté Sciences & Sciences de l’Ingénieur à Vannes et Lorient. Chacun de nos campus dispose d’un Institut Universitaire de Technologie (IUT). L’IUT de Vannes forme avant tout avant aux métiers de l’informatique, de la statistique, du commerce, de la gestion et de la comptabilité des entreprises. L’IUT de Lorient-Pontivy, prépare notamment aux métiers de l’environnement, du génie thermique, chimique, et de la logistique.

L’École d’Ingénieurs ENSIBS, forme près de 300 élèves-ingénieurs autour de 4 spécialités : l’informatique et la cyberdéfense à Vannes, le génie industriel et la mécatronique à Lorient.

Représentant

Marc JAOUEN

Ingénieur d'étude - Thématique hydrogène

Adresse

Université Bretagne-Sud 56100 Lorient

Type

Universités

Position sur la chaîne de valeur

Services supports

Produits / Services

Formation

Activités spécifiques hydrogène

Notre offre de formations aujourd’hui

Formation Bac+3 proposée par l’IUT Lorient-Pontivy

Formation : Licence Pro ME2D2 - Maîtrise de L’Énergie, de l’Électricité et du Développement Durable. Parcours : Gestionnaire des Énergies, Énergies nouvelles et Hydrogène - Lorient
Niveau diplôme : Bac+3
Durée : 1 an avec 455 h d’enseignement + 145 h de projet.
144 h sur la mobilité et l’hydrogène
Où : Lorient
Nbre d’étudiants : 24 étudiants
Profil candidats : DUT GTE, GIM, GC-GP, HSE, QLIO, GEII, GC ; BTS FED ou lié à la maintenance et à l’électrotechnique ; L2 validée avec parcours énergétique.
Modalités : formation en alternance au rythme de 3 semaines / 3 semaines pour un total de 35 semaines en entreprise.
Code RNCP : 30094
+ d’infos : www.univ-ubs.fr/lpme2d2
Contacts :
Resp. Formation : Martial Herpin - martial.herpin@univ-ubs.fr - 02 97 87 28 97
Resp. Alternance : Gwendoline Marzin - iutlo.sfca@listes.univ-ubs.fr - 02 97 87 28 19



Formation Bac+5 proposée par l’ENSIBS :

10 apprenti-ingénieurs positionnés sur des missions hydrogène

Formation : Ingénieur Mécatronique

Niveau de diplôme : bac+5

Durée : 3 ans – 1800 h

Où : Lorient

Nombre d’étudiants : 28

Profil des candidats : IUT (GEII, GMP, GIM, MP), BTS à dominante mécanique et/ou électronique, Licence 3 à dominante mécanique et/ou électronique, classes préparatoires (CPGE, ATS, PEI ENSIBS).

Modalités : 22 semaines école / 30 semaines en entreprise, rythme de 1 mois école / 1 mois en entreprise

Code RNCP : 35798

+ d’infos : www.ensibs.fr/mecatronique

Contacts :

Hervé LAURENT, Responsable pédagogique – herve.laurent@univ-ubs.fr - 02 97 88 05 59

Morgane ROUSSEL, Responsable Alternance – morgane.roussel@univ-ubs.fr - 02 97 88 05 65

Nos projets pour demain

Formation Bac+5 proposée par l’ENSIBS

Formation : Ingénieur Energie et Hydrogène (sous réserve de l’accréditation CTI) *

Niveau de diplôme : bac+5

Durée : 3 ans – 1800 h

Où : Lorient

Nombre d’étudiants : 30

Modalités : 22 semaines école / 30 semaines en entreprise, rythme de 1 mois école / 1 mois en entreprise

Profil des candidats : IUT (GEII, GTE), BTS à dominante énergie, Licence 3 à dominante énergie, classes préparatoires (CPGE, ATS, PEI ENSIBS).

Code RNCP : en cours

+ d’infos : www.ensibs.fr

Contacts :

Philippe MANDIN, Responsable pédagogique, philippe.mandin@univ-ubs.fr - 02 97 88 05 59

Morgane ROUSSEL, Responsable Alternance, morgane.roussel@univ-ubs.fr - 02 97 88 05 65

Encart : * sous réserve de validation par les instances décisionnaires, ouverture en septembre 2023



A l’IUT, l’intégration de modules hydrogène dans les formations suivantes est à l’étude :

B.U.T HSE - Hygiène, Sécurité, Environnement sur : sécurité et hydrogène (HAZID et HAZOP)

B.U.T. QLIO - Qualité, Logistique Industrielle et Organisation sur : les problématique d’approvisionnement et d’organisation logistique

B.U.T. GIM - Génie Industrielle et Maintenance sur : le maintien en état des briques technologiques associées à la production d’énergies renouvelables, dont l’hydrogène

Licence Pro Construction Navale sur la construction de bateaux à hydrogène

Master Ingénierie Marine intégrant la présence d’équipements hydrogène.

Informations sur l'entreprise

Nombre de salariés en France

Entre 250 et 5000

Nombre de salariés dans le monde

Entre 250 et 5000

Chiffre d'affaires en France

Inférieur à 1 M€

Chiffre d'affaires dans le monde

Inférieur à 1 M€

Projet(s) hydrogène

VHyGO Dieppe

Localisation

Dieppe, France

Porteurs de projet

Lhyfe

Le projet Vallée Hydrogène Grand Ouest s’étend sur 3 régions : la Bretagne, les Pays de la Loire et la Normandie. Porté par la jeune entreprise Lhyfe, ce projet associe de nombreux partenaires : le Syndicat Départemental d’énergies du Morbihan, ENGIE, Brest Métropole, le Syndicat Départemental d’Energie et d’équipement de la Vendée, Energy Observer Developments, le SYDELA ENERGIE 44, la CARENE et la Communauté d’Agglomération de la Région Dieppoise. Le projet développe simultanément trois écosystèmes hydrogène. Le premier est basé à Brest, avec une installation de production par électrolyse et de distribution d’hydrogène pour de la mobilité lourde (bus, bennes à ordures ménagères et poids lourds hydrogène) et légère (véhicules utilitaires). Un deuxième écosystème sera construit autour de St Nazaire, pour alimenter des véhicules lourds. Le troisième écosystème, alimentant également des véhicules lourds, sera localisé à Dieppe.

 

VHyGO prévoit notamment la mise en place de :

3 sites de production d’hydrogène vert par électrolyse: D’une capacité de 3,5 MW, celle-ci sera répartie entre les trois régions du projet : Brest (1,5 MW), Saint-Nazaire (1,5 MW) et Dieppe (0,5 MW).

Une flotte de plus de 50 bus, 7 BOM, 10 utilitaires légers et 1 poids lourd retrofité fonctionnant à l’hydrogène. Ces véhicules seront répartis entre Brest Métropole, la CARENE, et l’agglomération Dieppe Maritime.

Projet en cours

VHyGO Saint-Nazaire

Localisation

Saint-Nazaire, France

Porteurs de projet

Lhyfe

Le projet Vallée Hydrogène Grand Ouest s’étend sur 3 régions : la Bretagne, les Pays de la Loire et la Normandie. Porté par la jeune entreprise Lhyfe, ce projet associe de nombreux partenaires : le Syndicat Départemental d’énergies du Morbihan, ENGIE, Brest Métropole, le Syndicat Départemental d’Energie et d’équipement de la Vendée, Energy Observer Developments, le SYDELA ENERGIE 44, la CARENE et la Communauté d’Agglomération de la Région Dieppoise. Le projet développe simultanément trois écosystèmes hydrogène. Le premier est basé à Brest, avec une installation de production par électrolyse et de distribution d’hydrogène pour de la mobilité lourde (bus, bennes à ordures ménagères et poids lourds hydrogène) et légère (véhicules utilitaires). Un deuxième écosystème sera construit autour de St Nazaire, pour alimenter des véhicules lourds. Le troisième écosystème, alimentant également des véhicules lourds, sera localisé à Dieppe.

 

VHyGO prévoit notamment la mise en place de :

3 sites de production d’hydrogène vert par électrolyse: D’une capacité de 3,5 MW, celle-ci sera répartie entre les trois régions du projet : Brest (1,5 MW), Saint-Nazaire (1,5 MW) et Dieppe (0,5 MW).

Une flotte de plus de 50 bus, 7 BOM, 10 utilitaires légers et 1 poids lourd retrofité fonctionnant à l’hydrogène. Ces véhicules seront répartis entre Brest Métropole, la CARENE, et l’agglomération Dieppe Maritime.

Projet en cours

VHyGO Brest

Localisation

Brest, France

Porteurs de projet

Lhyfe

Le projet Vallée Hydrogène Grand Ouest s’étend sur 3 régions : la Bretagne, les Pays de la Loire et la Normandie. Porté par la jeune entreprise Lhyfe, ce projet associe de nombreux partenaires : le Syndicat Départemental d’énergies du Morbihan, ENGIE, Brest Métropole, le Syndicat Départemental d’Energie et d’équipement de la Vendée, Energy Observer Developments, le SYDELA ENERGIE 44, la CARENE et la Communauté d’Agglomération de la Région Dieppoise. Le projet développe simultanément trois écosystèmes hydrogène. Le premier est basé à Brest, avec une installation de production par électrolyse et de distribution d’hydrogène pour de la mobilité lourde (bus, bennes à ordures ménagères et poids lourds hydrogène) et légère (véhicules utilitaires). Un deuxième écosystème sera construit autour de St Nazaire, pour alimenter des véhicules lourds. Le troisième écosystème, alimentant également des véhicules lourds, sera localisé à Dieppe.

 

VHyGO prévoit notamment la mise en place de :

3 sites de production d’hydrogène vert par électrolyse: D’une capacité de 3,5 MW, celle-ci sera répartie entre les trois régions du projet : Brest (1,5 MW), Saint-Nazaire (1,5 MW) et Dieppe (0,5 MW).

Une flotte de plus de 50 bus, 7 BOM, 10 utilitaires légers et 1 poids lourd retrofité fonctionnant à l’hydrogène. Ces véhicules seront répartis entre Brest Métropole, la CARENE, et l’agglomération Dieppe Maritime.

Projet en cours